« Rapid learning » : comment tenir ses promesses ? | Formation & Nouvelles Technologies